25 ans à l'écoute de votre santé

Vision et valeurs

Présence Internationale

Comité médical

Pourquoi Protéifine?

Rythmonutrition

Snacking Santé

Recettes

L'expertise médicale en Nutrition-Santé

Lorem ipsum dolor est

Nos produits

Lorem ipsum dolor est

Provio

Probiovance

Lorem ipsum dolor est

Programme de formation

Lorem ipsum dolor est

Équipe de Formateurs

Lorem ipsum dolor est

Campus Ysonut Academy

Lorem ipsum dolor est

L’influence du microbiote sur le poids

L’influence du microbiote sur le poids

Le microbiote intestinal joue un rôle primordial dans le corps humain, son équilibre est essentiel pour la santé et pour renforcer nos défenses immunitaires. Plusieurs études prouvent désormais qu’il existe un lien entre un microbiote déséquilibré et une prise de poids. Découvrez dans cet article le lien entre microbiote, perméabilité intestinale, inflammation et obésité.

 

 

Le fonctionnement du microbiote intestinal

 

Pour rappel, le microbiote intestinal est l’ensemble des bactéries et autres micro-organismes qui évoluent dans votre système digestif. Il participe à l’immunité intestinale et aide à absorber les différents nutriments de l’ alimentation. Il a un rôle barrière contre les bactéries pathogènes pour qu’ils ne franchissent pas la muqueuse intestinale.Il existe des centaines de bactéries différentes qui colonisent les intestins.

De plus, le microbiote serait en étroite relation avec la prise de poids et les maladies métaboliques.

 

Découvrez notre article sur les microbiotes : https://www.ysonut.fr/blog/les-microbiotes-humains-vitaux-a-notre-sante

 

 

Qu’est-ce que la Dysbiose intestinale ?

 

La dysbiose intestinale est un déséquilibre de la biodiversité de la flore intestinale et elle se traduit souvent par :

- Une baisse du nombre de bactéries présentes dans notre flore intestinale

- Une augmentation des mauvaises bactéries au profit des bonnes bactéries

 

Les causes peuvent être nombreuses, telles que :

- Le stress

- Des changement hormonaux (ménopause, grossesse…)

- La prise de médicaments

- La consommation d’alcool, le tabac

- Une activité physique trop intense ou au contraire la sédentarité

- Un déficit immunitaire

 

Ce déséquilibre de la flore intestinale entraîne souvent des problèmes de santé :

- Des ballonnements

- Un ventre gonflé et douloureux

- Des gaz intestinaux douloureux

- Constipation / Diarrhée

- L’affaiblissement des défenses immunitaires

 

De nombreuses études scientifiques confirment également que certaines maladies comme l’obésité ou le diabète sont liées à une dysbiose.

 

 

Obésité et dysbiose

 

Définie par une augmentation de la masse adipeuse, l’obésité a un impact sur la santé et l’espérance de vie. D’ailleurs, on observe des modifications dans la composition du microbiote intestinal chez le patient obèse, appauvri en certaines bactéries. Concrètement, une altération de la flore intestinale (dysbiose) a pour conséquence de créer un état inflammatoire qui diminue la sensibilité des tissus à l’insuline et favorise donc l’obésité.

 

Par ailleurs, plusieurs populations bactériennes sont significativement modifiées chez les personnes atteintes de diabète de type 2 et d’obésité, en comparaison avec des personnes saines. Des signatures bactériennes ont été mises en évidence très récemment par une équipe de recherche canadienne. Le microbiote intestinal chez une personne saine est donc le résultat d’un équilibre entre toutes ces bactéries, qu’il s’agit de préserver.

 

Il est maintenant prouvé que les Bifidobacteries ainsi que les Lactobacillus font partie des bactéries bénéfiques, dont l’abondance est réduite en cas de surpoids et d’obésité. En effet, des études de supplémentation avec L. paracasei et B. lactis ont notamment montré une perte significative de poids chez des volontaires en surpoids.

 

 

Probiotiques et surpoids

 

Les probiotiques peuvent être une aide complémentaire dans le cadre d’une perte de poids. Ils sont classés en plusieurs catégories. Les deux genres de probiotiques les plus connus sont les Bifidobacterium et les Lactobacillus.

 

- Les Bifidobactéries : Ils représentent la population dominante de notre microbiote intestinal. Ces bactéries sont davantage présentes chez les nourrissons allaités. Il est constaté que leur population a tendance à diminuer avec l’âge. Elles sont majoritairement situées dans le gros intestin.

 

- Les Lactobacilles : Les lactobacilles sont davantage actifs dans l’intestin grêle. Ils sont d’une précieuse aide pour les personnes sensibles aux effets secondaires des antibiotiques au niveau de la flore intestinale.

 

Parmi ces genres de probiotiques, deux souches sont particulièrement intéressantes dans la gestion du poids : La souche Bifidobacterium animalis lactis et la Lactobacillus gasseri.

 

 

B-Animalis Lactis et L-Gasseri : des ferments lactiques documentés dans la perte de poids

 

La souche B-animalis est particulièrement intéressante car elle intervient dans la modification de la masse grasse corporelle et augmente la population de la bactérie AKKERMANSIA (cette bactérie est utile pour lutter contre le syndrome métabolique). Cette souche permet de :

 

  • contribuer au bien-être gastro-intestinal
  • prévenir les symptômes gastro-intestinaux
  • lutter contre l’obésité en réduisant la graisse viscérale

 

La souche L. gasseri est également contre le surpoids. D’ailleurs sa consommation régulière permet bien souvent de réduire l’adiposité (graisse abdominale) et donc la masse corporelle. Cette dernière permet donc de :

 

  • maintenir l’équilibre de la flore intestinale
  • agir de façon antivirale et anti-inflammatoire
  • accompagner la perte de poids, en améliorant l’indice de masse corporelle

 

Rééquilibrer son microbiote 

 

La dysbiose n’est pas une fatalité, pour corriger ce phénomène, il faut avant tout adopter une alimentation équilibrée avec un régime riche en fibres alimentaires. Il est également recommandé de consommer plus d’aliments fermentés naturellement concentrés en ferments lactiques comme le kéfir, le kombucha, les produits laitiers, le chou cuit.

 

Une cure de probiotiques sous forme de compléments alimentaires peut s’avérer utile, à base de Lactobacilles et/ou de Bifidobactéries. D’ailleurs, ces deux genres de souches (B.animalis) (L.gasseri) sont présentes dans notre complément PROBIOVANCE META-B, pour prendre soin de sa flore intestinale, pour la régularisation du poids et la fonctionnalité métabolique du microbiote. En effet son association exclusive de 2 souches Bifidobacterium animalis lactis et Lactobacillus gasseri associées aux vitamines B1, B2 et B12 contribuent au métabolisme énergétique et à la gestion du poids.

 

Notre complément est indiqué en cas de surcharge pondérale avec dysbiose intestinale, en cas d’hyperperméabilité intestinale, d’insulinorésistance ou encore d’inflammations chroniques. 

 

Probiovance Meta-B, permet également de lutter contre la « maladie du foie gras » (NASH). Cette maladie toucherait environ 18% de la population. Celle-ci est causée par une alimentation déséquilibrée avec un excès de graisses et de sucres, elle est particulièrement courante chez les personnes présentant un surpoids, obésité ou diabète de type 2. Elle se traduit souvent par :

- De la fatigue

- Une douleur ou un inconfort dans l’abdomen

- Des ballonnements abdominaux

 

Nous vous recommandons : 1 gélule par jour à avaler avec un verre d'eau, de préférence le matin en dehors du repas.

 

Pour résumer, l’équilibre de la flore intestinale est fondamental pour notre santé. En effet, une flore intestinale déséquilibrée peut provoquer un surpoids ou rendre la perte de poids difficile.

Une alimentation riche en probiotiques et prébiotiques ainsi qu’une supplémentation en ferments lactiques (avec des souches Lactobacillus, Bifidobacterium…) sont de bons moyens pour préserver les différents rôles du microbiote intestinal. Cependant, il reste nécessaire de consulter un professionnel de santé qui saura vous orienter vers les solutions les plus adaptées à vos besoins.

RECHERCHE D’ARTICLES
DERNIERS ARTICLES
Soigner les petits maux de l’été pour des vacances sereines
Soigner les petits maux de l’été pour des vacances sereines
L’influence du microbiote sur le poids
L’influence du microbiote sur le poids
Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue
Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue
Nos conseils pour limiter l’impact des allergies saisonnières
Nos conseils pour limiter l’impact des allergies saisonnières

Más info

+ Micronutrition (49)

Más info

+ Vie Saine (19)

Más info

+ Perte de poids (10)

Más info

+ Microbiotes (10)

Más info

+ Recettes Protéifine (25)