25 ans à l'écoute de votre santé

Vision et valeurs

Présence Internationale

Comité médical

Pourquoi Protéifine?

Rythmonutrition

Snacking Santé

Recettes

L'expertise médicale en Nutrition-Santé

Lorem ipsum dolor est

Nos produits

Lorem ipsum dolor est

Provio

Probiovance

Lorem ipsum dolor est

Programme de formation

Lorem ipsum dolor est

Équipe de Formateurs

Lorem ipsum dolor est

Campus Ysonut Academy

Lorem ipsum dolor est

Soigner les petits maux de l’été pour des vacances sereines

Soigner les petits maux de l’été pour des vacances sereines

Les vacances d’été sont enfin arrivées. Souvent associées aux doux moments passés en famille ou entre amis, aux siestes en pleine nature, aux belles promenades le long de la plage ou aux découvertes de nouvelles contrées... cette saison peut également être synonyme de mal des transports, de coups de soleil, de troubles intestinaux, et d’autres petits maux. Pas de panique, nous vous livrons aujourd’hui quelques conseils pour profiter de votre été en toute sérénité.

 

 

Maux n°1 : Le mal des transports

 

Le saviez-vous ? Une personne sur trois souffre au moins une fois dans sa vie du mal des transports.  Ce dernier est défini par l’ensemble des troubles : nausées, vomissements, sueurs froides, vertiges ou encore maux de tête, survenant lors d’un déplacement en voiture, bateau ou avion. Le mal des transports est dû à la différence de perception entre le mouvement enregistré par les yeux et l’immobilité du corps reçue par l’oreille interne. On parle alors de cinétose.

 

Plusieurs conseils peuvent vous aider à mieux appréhender ce symptôme. Pensez tout d’abord à prendre l’air, en ouvrant votre fenêtre par exemple, si vous êtes en voiture. En plus de son action rafraichissante, ce petit geste permettra à votre cerveau de mieux appréhender les mouvements. De même, pensez à fixer l’horizon droit devant vous et non pas un livre, un film ou un autre objet, et faites des pauses régulièrement pour vous dégourdir les jambes.

Si vous venez tout de même à subir le mal des transports, pensez à respirer quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.* Le gingembre est également un remède de grand-mère anti-mal des transports. En bonbon ou en biscuit, il vous aidera à éviter les nausées.

 

 

Maux n°2 : Les coups de soleil

 

Vous êtes enfin arrivés sur la plage et pourtant dès le premier soir, votre peau est rouge, chaude et douloureuse. Malgré les recommandations bien connues, 4 français sur 5 s’exposent au soleil entre 12h et 16h et 20% n’utilisent pas de crème solaire lorsqu’ils lézardent sur le sable. Afin d’éviter les coups de soleil, la prévention reste le conseil numéro 1. Appliquer de la crème solaire indice 30 ou 50 plusieurs fois par jour, ne pas s’exposer pendant les heures à risque et penser à porter à un chapeau.

Toutefois, si la brûlure venait à survenir, la nature vous offre nombre de remèdes pour la calmer.

 

Reconnue pour ses vertus digestives, l’aloe vera, sous forme de gel possède de grandes propriétés cicatrisantes et adoucissantes. En effet, elle possède 7 des 8 acides aminés essentiels, et 11 des 14 secondaires. Grâce à ces derniers, elle contribue à la régénération des cellules de la peau et des enzymes anti-inflammatoires. Pour l’utiliser, rien de plus simple. Appliquez le gel d’aloe vera sur la brûlure en couche fine et attendez qu’il soit totalement absorbé pour en remettre. Ne le rincez pas et préférez le biologique et très concentré en jus d’aloe vera.

 

 

Maux n°3 : Les piqures d’insectes

Le vinaigre de cidre est un très bon remède contre les piqûres de moustiques. En effet, il est issu de la fermentation du cidre, ce qui lui confère une grande richesse en acide acétique, aux propriétés antiseptiques. Déposez quelques gouttes de vinaigre de cidre sur une compresse ou un coton, et appliquez directement sur votre peau pendant quelques minutes pour soulager la démangeaison.

Contre le venin de guêpe ou d’abeille, nous vous conseillons la technique du chaud-froid afin de calmer le gonflement et la douleur. Pour cela, commencez par ôter le dard à l’aide d’une pince à épiler en l’attrapant à la base. Lavez la plaie au savon et désinfectez avec un antiseptique. Puis, approchez une source de chaleur de la zone douloureuse. Pour plus de sécurité, nous vous conseillons un sèche-cheveux, pendant 3 minutes environ. Enfin, appliquez une source froide, telle qu’une poche de glace entourée d’un linge ou une bouteille sortie du réfrigérateur.

 

Maux n°4 : Les infections urinaires

 

En été, les infections urinaires sont également de sortie, prêtes à vous accompagner en vacances. Ces dernières se caractérisent par une inflammation de la vessie, causée par une colonisation bactérienne. Dans 90% des cas, la bactérie Escherichia-Coli, présente naturellement dans les intestins, en est la cause. Habituellement élimées par les urines, elles peuvent s’adhérer aux parois et créer une infection. Ce mal est reconnaissable par une douleur au bas du ventre, une sensation de brûlure et/ou de douleur, une envie constante d’uriner en petite quantité, des urines troubles et malodorantes, voir la présence de sang.

 

Pour éviter les infections urinaires en été quelques gestes simples peuvent suffire. Pensez à boire en grande quantité, ne restez pas avec un maillot de bain humide ou assise sur une surface mouillée. Prenez une douche après la baignade pour enlever le sable et le sel, tout en restant douce lors de l’hygiène intime. Enfin, limitez l’usage des tampons périodiques et privilégier les vêtements amples et en coton. 

 

Si toutefois vous veniez à être touchée par une infection urinaire, la visite chez un médecin est incontournable et doit se faire très rapidement. Une fois le rendez-vous pris, nous vous conseillons de faire infuser quelques brins de thym avec une cuillère à café de miel, et de boire cette infusion toutes les 4 heures. En effet, le thym est un puissant antibactérien et un antiviral qui viendra vous soulager.

 

Vous pouvez également avoir recours à des compléments alimentaire contenant de la cranberry. Cette dernière est en effet reconnue pour ses effets anti-infections urinaires. Elle contient des proanthocyanes (tanins) grâce auxquels elle inhibe l’adhérence d’Escherichia-Coli sur le muqueuse urinaire. Ainsi, la cranberry facilite son élimination. De ce fait, nous pouvons vous conseiller notre complément Candi 5 – Probiovance C, qui contient 240mg de canneberge et des probiotiques spécifiques au bon maintien des muqueuses.

 

 

Maux n°5 : Les troubles intestinaux

 

Lorsque l’on change ses habitudes alimentaires, les petits problèmes de digestion, et notamment les troubles intestinaux ne sont jamais très loin. Excès de gras, d’alcool, changement de rythme… autant de causes probables à ces désagréments. Pour les soulager, quelques solutions naturelles et faciles existent.

 

Dans un premier temps, il est important de rééquilibrer la flore intestinale. En effet, le microbiote intestinal est un ensemble de micro-organismes (bactéries, virus, champignons non pathogènes dits commensaux) qui vivent dans l’intestin. Quand ce dernier se déséquilibre, de nombreux troubles peuvent apparaître, notamment digestifs (douleurs, ballonnements, transit perturbé, etc.). Pour le rééquilibrer, les probiotiques peuvent vous venir en aide. Ils viendront combler les carences potentielles de votre microbiote pour en assurer le bon fonctionnement. Vous pouvez vous complémenter en probiotiques à travers votre alimentation. En effet, ces derniers sont présents dans les aliments fermentés ou lactofermentés, tels que le Kefir ou encore le Kombucha. Si vous souhaitez plutôt les prendre sous forme de compléments alimentaires, nous vous conseillons de bien regarder les spécificités d’utilisation de ces derniers et de demander l’avis d’un professionnel en cas de doute.

 

Le Psyllium peut également être un aliment à toujours avoir dans ses placards ou sa valise pour contrer les constipations ou les diarrhées. Cette plante est constituée de fibres ayant la particularité d’absorber plusieurs fois leur poids en eau. Ainsi le psyllium est un régulateur de l’intestin incontournable pour les petits soucis digestifs. Pour le consommer, commencez par 2,5g - 3 fois par jour avec un grand verre d’eau (au moins 30ml par gramme de psyllium). Augmenter petit à petit sur 2 à 3 jours jusqu’à obtenir l’effet désiré.

 

 

Maux n°6 : La mauvaise circulation sanguine

 

Qui dit chaleur, dit souvent sensation de jambes lourdes, chevilles qui gonflent, pesanteur… tout particulièrement pour les femmes. En effet, une sur deux serait touchée par ces symptômes. Ces troubles veineux s’accentuent par les températures estivales et induisent une dilatation des vaisseaux. Pour les soulager nous vous conseillons de beaucoup boire, d’éviter les vêtements serrés mais également de porter des bas de contention en cas de transports longs, et surtout si vous voyagez en avion.

Il est également très important de penser à faire de l’exercice régulièrement. En effet, quelques minutes de marche par suffisent déjà à améliorer votre confort veineux. Un jet d’eau fraiche sur les jambes est tout aussi bénéfique. En effet, le froid active la circulation en resserrant les vaisseaux. Notre petit truc à nous ? Mettre des blocs de congélation dans un linge le soir au pied du lit. Jambes surélevées et en contact avec ces derniers, le froid se diffuse ainsi et atténue la sensation de lourdeur.

 

Certaines plantes peuvent également vous être d’une grande aide. La vigne rouge par exemple, aide à maintenir la circulation veineuse. Le petit houx quant à lui, contribue à diminuer la sensation de jambes lourdes et favorise la bonne circulation du sang dans les petits vaisseaux. Enfin, la vitamine C concourt à la protection vasculaire. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble de ces composants dans notre complément Venovance pour soulager les jambes lourdes.

 

 

Maux n°7 : La peau et les cheveux secs

 

Bain de mer, de piscine, de soleil… pendant que vous profitez des joies des vacances, votre fibre capillaire perds en eau et en lipides. Ils deviennent plus rugueux au toucher, plus difficiles à coiffer, … Pour les réparer, un peu de soin s’impose. La veille de votre shampoing, enduisez vos longueurs d’un masque riche ou d’une huile végétale. Tressez-les et laissez poser toute la nuit. Le matin suivant, procédez à un gommage doux du cuir chevelu avant de les laver.

Notre petite astuce ? Le lendemain, enduisez votre cuir chevelu et vos longueurs d’un peu de gel d’aloe vera avec deux gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé sur le cuir chevelu et les longueurs pendant 20 minutes. Rincez abondamment et admirer votre douce chevelure.

 

Votre peau peut également souffrir de l’excès de soleil, de l’eau de mer ou de la piscine.. Chaque semaine, prenez soin d’effectuer un gommage doux sur l’ensemble de votre corps, et d’appliquer ensuite une crème hydratante.

 

Afin de soutenir votre fibre capillaire ainsi que votre peau, nous vous conseillons de faire le plein d’Oméga 3, 6 et de Vitamine E. Pour ce faire, nous vous conseillons notre complément Capivance, spécialement conçu pour le soin des cheveux et Bourrache-Cassis pour la peau.  

 

 

Les vacances sont un moment attendu pendant des semaines. Pour les rendre les plus agréables possibles, prenez soin de votre corps, et surtout laissez place à la détente. En prenant quelques minutes par jour pour préserver votre santé, les petits désagréments ne l’été ne seront qu’un vieux souvenir. Et si toutefois ces derniers venaient à ne pas disparaître et/ou à s’amplifier, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé.

 

*En inhalation, il vaudra mieux éviter son utilisation sans avis médical pour les personnes asthmatiques ou épileptiques, et pour les enfants de moins de 3 ans et les femmes enceintes. En application cutanée, on évite de l’utiliser avant 6 ans et aussi chez les femmes allaitantes.

 

 

Sources :

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02370634/document

https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/sauversapeau/pages/1/attachments/original/1623663433/CP_SNDV_11-06-2021-4.pdf?1623663433

https://www.sf-phlebologie.org/j-ai-les-jambes-lourdes/

RECHERCHE D’ARTICLES
DERNIERS ARTICLES
Soigner les petits maux de l’été pour des vacances sereines
Soigner les petits maux de l’été pour des vacances sereines
L’influence du microbiote sur le poids
L’influence du microbiote sur le poids
Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue
Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue
Nos conseils pour limiter l’impact des allergies saisonnières
Nos conseils pour limiter l’impact des allergies saisonnières

Más info

+ Micronutrition (49)

Más info

+ Vie Saine (19)

Más info

+ Perte de poids (10)

Más info

+ Microbiotes (10)

Más info

+ Recettes Protéifine (25)