Filtrer les résultats

Bien-être
il y a 5 élements

Comme tous les organes de notre corps, notre cerveau a besoin d’apports nutritionnels adéquats pour rester performant.

Les deux “carburants” essentiels dont il ne peut se passer plus de quelques minutes sont l’oxygène et le glucose. Outre ceux-ci, il existe toute une série de micronutriments dont les carences ont des répercussions plus ou moins graves : angoisse, dépression, surmenage, troubles du sommeil et de la mémoire, fatigue intellectuelle…

Tout comme les vitamines B6-B3, le magnésium fait partie des micronutriments dont le rôle a été reconnu par L’EFSA* pour le bon fonctionnement du système nerveux et des fonctions psychologiques. L’agence européenne a également reconnu l’intérêt de la mélatonine pour réduire le temps d’endormissement, du zinc pour une fonction cognitive normale, des phospholipides pour les structures membranaires, et des omégas 3 pour l’activité cérébrale.

Quant aux plantes, la phytothérapie traditionnelle enseigne l’utilisation d’extraits secs avec des molécules naturelles aux propriétés sédatives, calmantes et antispasmodiques, adaptogènes au stress.

Le cerveau a également besoin de certaines hormones en quantités stables. Sans risque d’accoutumance, la tyrosine aide notre corps à synthétiser de la dopamine, hormone qui régit la motivation et l’entrain, alors que le tryptophane est utilisé comme précurseur de la sérotonine, hormone à l’action apaisante, anti-irritabilité.

Les compléments alimentaires de la famille « Bien-Être » sont formulés à base de micronutriments adaptés, parfois associés à des extraits naturels de plantes, pour contribuer à préserver l’équilibre du système nerveux et le bien-être.

* EFSA = Agence Européenne de Sécurité Alimentaire.

Voir plus

Comme tous les organes de notre corps, notre cerveau a besoin d’apports nutritionnels adéquats pour rester performant.

Les deux “carburants” essentiels dont il ne peut se passer plus de quelques minutes sont l’oxygène et le glucose. Outre ceux-ci, il existe toute une série de micronutriments dont les carences ont des répercussions plus ou moins graves : angoisse, dépression, surmenage, troubles du sommeil et de la mémoire, fatigue intellectuelle…

Tout comme les vitamines B6-B3, le magnésium fait partie des micronutriments dont le rôle a été reconnu par L’EFSA* pour le bon fonctionnement du système nerveux et des fonctions psychologiques. L’agence européenne a également reconnu l’intérêt de la mélatonine pour réduire le temps d’endormissement, du zinc pour une fonction cognitive normale, des phospholipides pour les structures membranaires, et des omégas 3 pour l’activité cérébrale.

Quant aux plantes, la phytothérapie traditionnelle enseigne l’utilisation d’extraits secs avec des molécules naturelles aux propriétés sédatives, calmantes et antispasmodiques, adaptogènes au stress.

Le cerveau a également besoin de certaines hormones en quantités stables. Sans risque d’accoutumance, la tyrosine aide notre corps à synthétiser de la dopamine, hormone qui régit la motivation et l’entrain, alors que le tryptophane est utilisé comme précurseur de la sérotonine, hormone à l’action apaisante, anti-irritabilité.

Les compléments alimentaires de la famille « Bien-Être » sont formulés à base de micronutriments adaptés, parfois associés à des extraits naturels de plantes, pour contribuer à préserver l’équilibre du système nerveux et le bien-être.

* EFSA = Agence Européenne de Sécurité Alimentaire.

Masquer
Résultats 1 - 5 sur 5.